Université d'Est-Anglie

L'Enseignement par les pairs est boostée par TurningPoint

Étude de cas: TurningPoint encourage l’apprentissage actif dans la classe et fournit de précieuses données pédagogiques.

Challenge

Fabio Aricò, Conférencier en Macroéconomie à l’Université d’Est-Anglie, cherchait à fournir une expérience personnelle aux étudiants de ses larges classes. Il souhaitait incorporer la technologie pour aider à augmenter l’interaction avec ses étudiants et créer un dialogue ouvert de feedback continu où les étudiants auraient la possibilité de s’auto-évaluer.

Solution

Le programme d’Aricò était un environnement riche composé de cours, de petits séminaires et d’ateliers, les étudiants travaillant sur des problèmes via l’Enseignement par les Pairs. Avec l’utilisation de TurningPoint,  il a pu appréhender l’efficacité de sa pédagogie durant l’année. Avec les données collectées via TurningPoint, il a conduit une recherche pédagogique et produit une analyse précieuse de l’apprentissage.

Durant les cours, Aricò utilisait TurningPoint pour poser des questions de révision au début d’un cours afin de jauger sa façon d’enseigner la leçon précédente. Il posait ensuite des questions afin de déterminer le niveau de compréhension des étudiants à mesure qu’ils passaient en revue le matériel. À la fin de chaque cours, il posait des questions utilisant des échelles de Likert pour voir comment les étudiants s’en sortaient et mesurer les difficultés qu’ils pouvaient éprouver. Avec ces données, il créa un rapport PDF qu’il envoya sur le Tableau du système de gestion des cours où il commentait le feedback des étudiants et apportait des suggestions pour approfondir leurs progrès.

Durant de grands ateliers, les étudiants devaient répondre à dix questions par session, Aricò cachant la distribution des résultats. Les étudiants répondaient de façon anonyme et devaient ensuite s’auto-évaluer. Après leur auto-évaluation, les étudiants étaient encouragés à discuter via l’Enseignement par les Pairs et étaient ensuite réévalués.

“TurningPoint permet de réaliser toutes sortes de recherches pédagogiques en dehors de la classe – et je trouve cela tout simplement formidable.”

—Fabio Aricò

En analysant les données de l’auto-évaluation des étudiants à la lumière de leurs résultats, Aricò mit en évidence des résultats très intéressants. Il avait effectué ces exercices avec TurningPoint dans des ateliers, mais avec un quizz papier dans les séminaires. Dans les ateliers, une majorité des étudiants s’étaient correctement auto-évalués. Dans les séminaires, où TurningPoint n’était pas utilisé, les étudiants qui avaient bien réussi s’étaient correctement auto-évalués, mais les étudiants qui avaient moins bien réussi ne s’auto-évaluaient pas correctement. Il affirma: “Je ne peux pas prétendre que c’est uniquement grâce à la technologie, l’environnement étant très différent, mais il semble que l’utilisation de TurningPoint a permis aux étudiants de mieux décomposer les questions pour l’auto-évaluation.”

Il établit également un lien entre les données de l’évaluation formative et la performance à l’examen et les fit correspondre aux dossiers étudiants afin que ses données puissent être filtrées sur une variété de critères démographiques.”TurningPoint permet de réaliser toutes sortes de recherches pédagogiques en dehors de la classe – et je trouve cela tout simplement formidable.” a-t-il expliqué.

Des groupes de focus étaient tenus pour identifier la capacité de TurningPoint à susciter la confiance en soi et l’auto-effiacité. Presque tous les étudiants ont reconnu le rôle de TurningPoint comme un outil puissant d’auto-évaluation. Presque 50% de ses étudiants étaient internationaux et, à cause des différences culturelles, nombre de ces étudiants n’étaient pas aussi vocaux. Les réactions à TurningPoint provenant de ces étudiant internationaux étaient très favorables, la plupart se sentant en mesure de s’exprimer en classe.

Results

Aricò a déclaré: “Les étudiants aiment voir les diapositives de Liens Comparatifs, qui montrent la réussite à la question lorsqu’elle a été posée de façon anonyme comparée aux réponses correctes après l’Instruction par les Pairs. Au début de l’année, j’ai demandé aux étudiants s’ils croyaient au pouvoir de l’Enseignement par les Pairs, et la majorité a répondu non. À la fin de la session, j’ai demandé aux étudiants s’ils pensaient avoir appris de leurs pairs, et une majorité a répondu très positivement.

“Lorsque j’ai mesuré le gain dans l’apprentissage avec l’Enseignement par les Pairs, qui est essentiellement le pouvoir de la pédagogie, j’ai remarqué que les gains d’apprentissage étaient encore plus élevés lorsque le taux initial de réponses correctes était plus faible. Cela signifie que l’Enseignement par les Pairs fonctionne réellement, et cela, en termes quantitatifs, est probablement le meilleur résultat que j’ai obtenu de cette analyse jusqu’à maintenant”, a-t-il déclaré.